Colore ton monde x Slow sunday Paris - épisode 1 Acacia Catechu

19.09.2019

Dernièrement, j’ai eu la chance de travailler sur un projet de collaboration avec Suzy, formatrice au sein de Colore ton Monde, elle a contribué à créer cette association qui propose des ateliers et des formations en teinture naturelle, à Sceaux près de Paris.

 

Attirées mutuellement par nos deux univers, nous avons souhaité allier nos activités autour d’un projet de création commun. La teinture de textiles étant au coeur de l’activité de Suzy, nous avons eu envie d’imaginer l’association d’un tissu teint naturellement et d’un nouveau patron. Ce patron c’est Billie, et aujourd’hui je vous parle de la version sur-chemise, teinte en cachou ou plus scientifiquement « acacia catechu ».

 

Catechu ou noir cachou, colorant végétal. Chromolithographie d'après une illustration botanique de Hermann Adolph Koehler's Plantes médicinales, sous la direction de Gustav Pabst, Koehler, Allemagne, 1887. Source : www.alamyimages.fr

 

 

 

Pour travailler les teintures, il nous fallait le support idéal. Amadine Cha des Trouvailles d’Amandine, a accepté de faire partie de l’aventure. Amandine créé et tisse des tissus biologiques en France. Pour ce premier vêtement nous avons choisi un natté de coton écru, il s'agit d'un coton Bio certifié GOTS. Ce tissu d’épaisseur moyenne avec une bonne tenue, se prêtait bien au travail de teinture et était idéal pour coudre la version sur-chemise de Billie.

Cet été, nous avons donc eu la chance de découvrir la teinture naturelle durant toute une journée, dans l’atelier de Colore ton Monde, à Sceaux, aux côtés de Suzy !
Pour ma part je n’avais jamais fait de teinture et j’étais impatiente de découvrir les différents procédés, les plantes utilisées, et le travail de recherche de la bonne couleur.

Mi atelier d'artiste, mi laboratoire, l'atelier de Colore Ton Monde est un lieu propice à la création, et une vraie source d'inspiration où se côtoient poétiquement plantes tinctoriales et échantillons de couleurs.

 

 Le jour de l’atelier teinture, notre tissu avait déjà été préparé et lavé afin de retirer les apprêts pour que la teinture accroche au mieux. J’avais préalablement coupé les grandes pièces (devant, dos et manches) et préparé des coupons pour découper les autres morceaux, après la teinture.

 

 

Le cachou s’utilise en poudre, il donne des teintes délicates du rosé au marron clair, en passant par des beiges très doux. Bien sûr en fonction de chaque support, la couleur se développe, on peut ainsi obtenir une palette très riche à partir d'une même plante. Pour teindre notre natté de coton nous n'avons pas effectué de mordançage, cette étape souvent préalable à la teinture lui permet de se fixer et d'être plus solide. Les tanins du cachou étant assez puissants pour teindre, il n'est pas nécessaire de mordancer, la teinture sera cependant plus clair et les teintes marrons seront difficiles à obtenir. Pour information, j'ai déjà lavé ma chemise Billie et la couleur n'a pas bougé !

 

La quantité de cachou à utiliser est déterminé à partir du poids du tissu. Après avoir pesé nos morceaux prédécoupés de natté, Suzy a calculé puis pesé de façon très précise la poudre de cachou à diluer dans l'eau.

 

Nous avons ensuite rempli une grande cuve d’eau, et incorporé la poudre de cachou, préalablement diluée dans de l'eau. Juste avant, le tissu a été mouillé afin qu'il réagisse mieux à la teinture.

 

Chaque morceau a été plongé un à un dans le bain et maintenu immergé à l'aide d'un bâton en bambou. Nous avons ensuite patiemment attendu que la température du bain monte à une certaine température, que nous avons régulièrement vérifié avec un thermomètre.

 

Après un long moment passé dans son bain, et un bon rinçage, notre natté de coton a ainsi peu à peu recouvert sa belle teinte rose pâle … que pensez-vous du résultat ?

 

Personnellement j'ai trouvé passionnant d'aller encore plus loin dans le processus de création et de m'impliquer jusque dans le travail de création textile. Collaborer dans une démarche de travail respectueux de l'environnement, avec des matières bio, fabriquées en France et des ingrédients naturels a aussi été une grande satisfaction car c'est de plus en plus ce que je recherche dans mon travail. Et vous, aimeriez-vous coudre des tissus teints naturellement ?

 

J'espère que cette immersion dans le monde de la teinture naturelle vous aura plus, très bientôt je vous parlerai de la deuxième teinte que nous avons travaillé : l’indigo, en attendant vous pouvez en découvrir davantage sur le travail de l’association Colore ton Monde ainsi que sur leurs ateliers teinture ici.

 

À bientôt,

 

Caroline.
 

Please reload

Posts à l'affiche

Nouveau : les patrons femme PDF

27.03.2018

1/3
Please reload

Posts Récents

September 16, 2019

August 10, 2018

Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags