Forget-me-not

J’ai décidé de consacrer ce premier article sur les modèles à la robe Forget-me-not. Cette robe est incontestablement votre chouchou et je suis plus que comblée de son succès.

Lorsque je l’ai dessinée et mise au point j’avais envie de fluidité, de féminité et de simplicité. Une robe qui se « pose » délicatement sur soi, qui mette en valeur les courbes féminines tout en étant confortable, et qui puisse se porter de différentes manières: avec une petite paire de sandales tout simples et plates pour aller travailler ou flâner le week-end ou avec une paire de talons pour les journées où l’on a envie d’être plus habillée.



Dans cet article je vais faire le point sur les différents retours que j'ai reçu, vous donner des conseils et parler de techniques de réalisation pour aller un peu plus loin que le livret. LA LONGUEUR LE premier et essentiel point de déception que j’ai constaté est la longueur de la version A. Vous êtes nombreuses à penser qu’elle est trop courte ! En effet la version A de Forget-me-not est courte mais c’est comme cela que je l’ai voulu. Peut-être qu’à cause de son ampleur cette longueur a pu vous déranger. Pour celles qui ne l’ont pas réalisée et qui n’ont pas encore testé je vous conseille donc de rajouter 5 cm (ou plus si vous en avez la possibilité/n'aimez pas les robes courtes) en coupant votre tissu quitte à les enlever au moment de l’essayage avant de faire l'ourlet. Je prends également en compte cette remarque pour une éventuelle modification du patron et pour les nouveaux modèles à venir.


Si vous avez déjà réalisé le modèle et que vous le trouvez trop court, vous pouvez défaire l’ourlet (dont la valeur est de 3 cm) et finir le bas du vêtement avec un biais (qui peut être réalisé dans le tissu utilisé). Vous devriez gagner environ 2 cm !


La Version B est une robe longue qui arrive entre le mi-mollet et la cheville (sur ma version je l’ai raccourci de 5 cm car je trouve que les robes longues ne me vont pas très bien !). Si vous avez envie d'une version « maxi-dress », filez voir la version de Christine sur son blog « Petits bonheur dans mon atelier », qui a rajouté 30 cm ! LA MANIÈRE DE TAILLER Les utilisatrices m’ayant fait part de leur expérience ont l’air ravie. Je sais que c’est souvent un point d’inquiétude, mais si vous suivez le tableau de mensuration à l’arrière de la pochette tout se passera bien ! Sachez tout de même que la robe n'est pas trop près du corps, légèrement cintrée avec de l'aisance.

Si vous avez un doute, il est toujours préférable de commencer par faire une toile :) BESOIN OU NON D’UN FBA ? J’ai eu deux retours d’utilisatrices et un ajustement pour les poitrines "généreuses" n’est pas nécessaire. Cela ne m'a pas trop étonnée car la coupe n’est pas trop près du corps. La découpe sur le devant permet un léger ajustement de la poitrine et le cintrage au niveau de la taille est très discret. Si vous avez encore un doute n’hésitez pas à faire une toile et surtout filez voir l’article sur le blog d’Auguste et Septembre ici (vous aurez même une petite histoire sur l'origine du nom "Forget-me-not", merci Perrine ;) ).


L’ENCOLURE DEVANT


L'assemblage du devant et du côté devant au niveau de la découpe et plus particulièrement au niveau de l’encolure a pu laisser des utilisatrices un peu perplexes, à se demander s'il n'y avait pas de décalage.